Votre Portrait Astrologique

Portrait Natif du Capricorne

Le Capricorne a de l'ambition, mais ce n'est pas un m'as-tu-vu. Si sa réussite a des retombées et qu'il est l'objet de reconnaissance, tant mieux, mais cela ne constitue pas une fin en soi. Il fait preuve de saine ambition, mû par l'envie de progresser dans la vie, une vie qui doit nécessairement avoir du sens, un objectif bien défini et surtout atteignable, pas une chimère après laquelle on court sans aucune chance de la rattraper. Pour le natif du Capricorne, si on fait quelque chose, on doit le faire du mieux possible, quel que soit le temps que prend la tâche à accomplir, l'important est de bien faire les choses.

Le Capricorne brille par sa discrétion. Ce n'est pas un arriviste. Il sait que le regard des autres pourrait constituer un frein à ses efforts et compromettre sa réussite. Il préfère s'activer dans l'ombre, faire son bonhomme de chemin et savourer les félicitations quand il a terminé. Si on ne le complimente pas, il n'en prendra pas ombrage, il aura sa conscience professionnelle pour lui. Les Capricorne sont des êtres mesurés, pas du genre à vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

Adepte du « chacun chez soi et les moutons seront bien gardés », il est du genre à penser que le monde se porterait mieux si chacun s'occupait de ses propres affaires et évitait de fourrer son nez dans celles de ses voisins. D'agir ainsi donne aux Capricorne l'image de gens conservateurs et fidèles à leurs principes, à des principes. Ils se justifient en disant qu'on ne peut bâtir que sur du solide et de saines fondations, qu'on ne peut donc pas toujours tout remettre en cause si on veut aller de l'avant. D'ailleurs, pour les Capricorne, la fidélité ne se limite pas seulement aux valeurs intrinsèques, on la retrouve dans les sentiments ou dans les objectifs qu'ils se fixent et dont ils ne dérogent pas, par peur de l'inconnu. Car c'est rassurant de savoir où l'on va. Le Capricorne tient donc ses promesses, c'est vrai, mais il en est avare, un moyen comme un autre de pouvoir les honorer sans trop de tracas.

Cette bonhommie, ce calme, cette envie de bien faire, de construire sur de solides bases connaissent aussi leur faille. Dans la vie, on a parfois beau faire le maximum et vouloir donner le meilleur de soi-même, l'échec est au rendez-vous. Pour le natif du Capricorne, ce genre de situation prend des proportions énormes, car l'échec sera à la mesure de l'énergie, de l'opiniâtreté et du temps investis. Et quand on sait que le Capricorne vit mal l'échec, cela donne une idée de la tristesse dans laquelle il le plonge.

Que la femme amoureuse d'un Capricorne ne s'attende pas à recevoir des fleurs chaque matin. Le Capricorne n'est pas du genre à aller gratter la mandoline sous les fenêtres de l'être aimé. Il considère le romantisme comme un gadget tout juste bon à venir perturber la beauté des sentiments, sentiments qui peuvent faire l'économie de démonstrations inutiles. On l'aura compris, le Capricorne n'est pas un passionné, il se méfie de la passion, il la lorgne du coin de l'oil et son cynisme peut le pousser à s'en moquer. Il préfère les gens qui ont comme lui les pieds sur terre et qui ne craignent pas d'afficher leurs travers dès la première vraie discussion. On peut lui reprocher une certaine austérité dans le domaine affectif, mais elle est contrebalancée par d'autres qualités, comme le respect de la parole donnée et même le goût du sacrifice. Bien sûr, le Capricorne préfère qu'on aille dans son sens et qu'on suive son avis, mais son sens du devoir et des responsabilités le conduit à se soumettre, dans le seul souci du bien-être collectif.

Sa recherche de la tranquillité lui donne une image de solitaire. Peu enclin à accorder sa confiance au premier venu, il ne le fera que lorsque le temps et la constance des sentiments auront fait leurs preuves. Sans être rancunier, le Capricorne n'oublie pas pour autant le mal qu'on lui a fait subir, car sa mémoire est redoutable. Le dit-on cynique ? Il rétorque que c'est sa manière réaliste de voir les choses qui lui donne cette fausse image. Il est pragmatique, il ne rêve pas, se méfie de la facilité et des miroirs aux alouettes, il connaît le prix de la réussite. C'est pour cela qu'on le dit aussi travailleur, organisé et prévoyant, autant de qualités qui en font un collaborateur fiable sur lequel on peut s'appuyer.

Les plus et les moins

Sa discrétion, son côté sûr de lui, travailleur et campé sur ses certitudes, sa réflexion, la sobriété de ses sentiments et la sagesse qu'il dégage lui confèrent l'image de quelqu'un de rassurant, mais toutes ces qualités, poussées à l'extrême, le font passer pour un être austère, bourru, distant, taciturne, replié sur lui-même, entêté, manquant de fantaisie et d'imagination.