Votre Portrait Astrologique

Portrait Natif du Lion

Le plus maladroit pour parler de lui-même, c'est le natif du Lion lui-même. En revanche, rien ne le réjouit davantage d'entendre les autres vanter ses mérites en signes élogieux et amicaux. Il aime aussi qu'on l'écoute, et surtout qu'on le regarde. Le natif du Lion est méthodique, il sait s'organiser et organiser, car cela l'aide à diriger les autres. Mais ce n'est pas pour autant quelqu'un de tyrannique. Meneur d'hommes, oui, despote, non ! Disons que c'est un leader-né qui aime définir un projet, se donner les moyens de le conduire jusqu'à son terme, et donc d'entraîner les autres dans l'aventure. Paradoxalement, il n'apprécie guère de voir ses congénères se reposer sur lui, préférant, et de loi, la compagnie de gens solides, dynamiques et ambitieux. Le natif du Lion est un esthète. Il n'y a pas que lui qui le dit, ceux qui l'entourent aussi. Il aime être bien habillé et évoluer dans un décor raffiné. Au moins à ses yeux. Il ne nie pas son attirance pour l'art, pour le beau, mais sans sombrer pour autant dans le clinquant et l'ostentatoire. Il exprime ainsi son côté provincial, certains allant jusqu'à la traiter de réactionnaire et de conservateur. Le Lion se défend en disant qu'il agit en gardien des traditions et des valeurs.

On le dit volontiers poseur, vaniteux, même orgueilleux jusqu'à l'excès. C'est peut-être vrai pour certains natifs mais il ne faut pas en faire une généralité du signe. Le lion est fier, certes, mais c'est une qualité, pas un défaut. Il est souvent susceptible et ne supporte guère la remise en cause ou l'humiliation. Si elles ont lieu en public, il aura du mal à pardonner un jour. Il ne faut pas y voir une faiblesse, mais l'expression de sa force de caractère, d'un certain sens de l'honneur qu'il ne saurait discuter. Le lion cherche à ne jamais se départir de sa dignité naturelle. Vouloir l'entacher, c'est vouloir mettre en cause son intégrité tout entière. Le Lion puise son énergie au sein de son cercle affectif, qui va de son conjoint, de ses enfants à ses collègues de travail ou à ses collaborateurs, dont il a besoin de se sentir aimer pour être performant. Performant et consciencieux, mais davantage dans l'organisation et dans la conception de la stratégie à développer que dans la réalisation elle-même. Il fonctionne au sentiment comme d'autres à l'adrénaline. Mais il en consomme beaucoup. Donnez-lui de l'amour et vous en ferez ce que vous voulez. Il arrive que son goût du luxe et des jolies choses l'entraînent à des dépenses inconsidérées. Chez lui, ce n'est pas un vice, mais une profonde envie de posséder qu'il a bien du mal à réprouver. Il contrebalance ce penchant en préférant acquérir peu de choses, mais de grande valeur, plutôt qu'une multitude de babioles insignifiantes. S'il aime ainsi accumuler, c'est aussi pour se rassurer. Il n'est pas égoïste et fera facilement profiter son entourage de sa réussite. Le Lion pense qu'être heureux seul est impossible, qu'on ne peut l'être que dans le partage de ses biens et de sa réussite. À le voir, combattif, robuste, doté d'une grande force de caractère, suscitant l'admiration, voire la jalousie quand il réussit en amour et en affaires, généreux, patriarcal, respecté, on pourrait le croire sûr de lui, mais ce n'est qu'un leurre, on a parfois affaire à un lion géant aux pieds d'argile.

Les plus et les moins

Toute sa prodigalité, sa générosité, sa franchise, sa fierté, son côté créatif, ses qualités de meneur d'hommes, sa vitalité et son enthousiasme de lion sont contrebalancées par un orgueil parfois démesuré, une tendance à flirter avec la tyrannie (familiale ou professionnelle), une certaine vanité qui peut le conduire au narcissisme et au nombrilisme, pire : à l'intolérance et à la mégalomanie.